Aller au contenu principal
Important notice

COVID-19 : Des réponses à vos questions

Certains services sont offerts sur rendez-vous seulement à nos bureaux d’accueil de Montréal et de Québec. Aucune visite ne sera acceptée sans rendez-vous. Pour connaître les services offerts sur rendez-vous ou pour toute question, consultez la page Questions et réponses sur nos services pendant la pandémie.

Fin ou arrêt des études

En général, si votre enfant est aux études, il est couvert par votre régime d’assurance médicaments jusqu’à son 26e anniversaire, à certaines conditions. Toutefois, il cesse immédiatement d’être couvert par votre intermédiaire s’il arrête d’étudier à temps plein entre 18 et 25 ans. Ces conditions peuvent varier si vous avez un régime d’assurance privé.

Marche à suivre lors de l’arrêt des études

À son 18e anniversaire, votre enfant doit respecter certaines conditions pour demeurer couvert par votre assurance médicaments. Cette couverture se termine notamment s’il cesse d’étudier à temps plein au secondaire, au collégial ou à l’université. Dans cette situation, voici ce qu’il faut faire :

  1. Informez votre assureur de la fin des études de votre enfant. Si vous êtes couvert par le régime public d’assurance médicaments, vous devez nous téléphoner. Si vous êtes couvert par un régime privé, vérifiez la couverture de votre enfant auprès de votre assureur.
  2. Renseignez votre enfant sur son obligation légale d’être couvert, en tout temps, par un régime d’assurance médicaments.
  3. Invitez votre enfant à vérifier sa situation pour savoir à quel régime il doit s’inscrire (privé ou public) et quelles démarches entreprendre.

Vérifiez votre admissibilité au régime public d’assurance médicaments

Accès à un régime privé

Un régime privé peut être une assurance collective ou un régime d’avantages sociaux offrant une assurance médicaments. Votre enfant peut avoir accès à un régime privé de l’une des façons suivantes :

  • Par son employeur
  • Par son regroupement professionnel : syndicat, association ou ordre
  • Par l’intermédiaire de son conjoint

Obligations liées à l’assurance médicaments

Chaque personne établie au Québec de façon permanente a les obligations qui suivent en ce qui concerne l’assurance médicaments.

  • Être couverte, en tout temps, par un régime d’assurance médicaments. C’est la loi. Ainsi, votre enfant doit s’assurer par lui-même dès qu’il n’est plus couvert par votre intermédiaire.
  • Adhérer à un régime privé si elle y a accès, au moins pour la couverture des médicaments. La plupart du temps, la protection pour les médicaments est incluse dans un régime couvrant d'autres soins de santé. Pour en savoir plus, consultez la page Renseignements sur les régimes privés.
  • S’inscrire au régime public si elle n’a pas accès à un régime privé. Si votre enfant est déjà inscrit au régime public par votre intermédiaire, il doit nous téléphoner pour s’inscrire à titre d’adulte dès la fin de ses études. S’il n’est pas inscrit, consultez la page M’inscrire au régime public d’assurance médicaments ou m’en désinscrire.